Timidité ? Honte ? Éducation ?

Un proverbe nous dit : « Les yeux sont les miroirs de l’âme » Nombreuses sont les significations que l’on attribue au regard. Alors, pour quelles raisons certaines personnes fuient les yeux des autres ? 🤔

Les émotions et les sentiments se représentent à travers les yeux, de la même façon que si on se mettait nu(e) face à l’autre
Dans une situation où l’estime de soi est fragile, la personne n’osera pas et va être fuyante face à son interlocuteur.
Il est possible qu’en fixant quelqu’un, la personne sente une sorte de compétition, la première soutien le regard tandis que la deuxième baisse les yeux. N’aurait-il à ce moment une sensation d’infériorité ou de puissance face à la personne devant nous ? Un cas de dominant / dominé ? 💪

🤩Certaines personnes ont aussi besoin d’être en confiance pour regarder dans les yeux de leur interlocuteur(rice) Au fur et à mesure, quand une relation de confiance s’établit, il est alors beaucoup plus facile d’investir un peu plus le regard

Si nos parents nous avaient inculquer profondément des phrases tel que :
👉« Tu ne me regardes pas comme ça »
👉« baisses les yeux quand je te parle »
Serait-il alors évident que le schéma se répète à l’âge adulte ?

Identifiez-vous le regard comme de l’autorité ou même de la séduction ? 😍
Le fait de ne pas regarder l’autre peut-il démontrer du rejet ? 🥺

Qu’en est-il lorsque l’on parle d’une personne autiste ?

Voici quelques traits importants à comprendre :

Expérience sensorielle….👐
Lors d’un échange visuel avec un interlocuteur, ses yeux nous envoient beaucoup de détails, les reflets de certaines lumières, la dilatation des pupilles, le simple clignement. À cela, on ajoute tous les autres détails qui viennent du visage.
Pour un système qui peut être sensible à certaines surcharges sensorielles. C’est beaucoup d’informations à traiter en même temps. Afin d’éviter cette situation, certaines personnes autistes détournent tout simplement le regard pour mettre fin à ce trop-plein de stimulations.
La concentration et le maintien du contact visuel sont un défi très exigeant et même une lutte pour les personnes vivant avec un trouble du spectre de l’autisme, plus particulièrement les enfants.

Lorsqu’on y ajoute les règles sociales à retenir, le langage à interpréter et le fait d’y répondre adéquatement, cela exige de la part du cerveau de fonctionner en multitâches et la capacité de porter son attention rapidement d’une chose à une autre.

Anxiété…..🤮
Bien souvent, pour la personne autiste, il sera beaucoup plus simple d’éviter un contact visuel que de bien comprendre les règles sociales et la façon correct de les appliquées.
Jamais on nous à enseigner les règles adéquates pour bien initier le contact visuel et surtout savoir à quel moment.
Beaucoup de personnes autistes témoignent qu’elles trouvent menaçant et anxiogène de devoir regarder un visage.

👀Pour ma part j’ai à vivre ces situations constamment !

👉Je suis Simplement-Différent, vous êtes Simplement-Différent

 

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *