Comparaison d’expérience

Il y a deux semaines, lors de mon article précédent, j’ai abordé l’entrée au secondaire, ce que la plupart des jeunes auront tôt ou tard à faire face. Et suite à un commentaire, je me suis dit que cette semaine, je pourrais parler un peu plus de mon expérience personnelle dans le milieu scolaire.Ça semble approprié puisque c’est dans les écoles que je me développais le mieux ! Cette semaine : ce que je retiens de mon passage à l’école primaire et secondaire !

J’ai déjà abordé, dans mes articles précédents, quelques expériences dans les écoles primaires (appelées École 1 et 2), alors avec l’ajout du secondaire, j’appellerai ces écoles Poly 1 et Poly 2.

Le primaire était amusant, à sa façon. J’ai grandement préféré l’École 2, pour les raisons expliquées dans mon article « Séjour à l’école primaire » (https://simplement-different.com/sejour-a-lecole-primaire/). J’ai pu apprendre à mieux me tenir avec les gens, à respecter les enseignants et autres adultes, et à me faire quelques amis. Je suivais les leçons, le service de garde avait de l’aide aux devoirs, et c’était pratique, même si ça me tentait rarement de les faire, mes devoirs ! Les jours avaient tendance à se ressembler, jusqu’à un certain point, et c’était sécurisant en un sens.

Par contre, c’est une fois arrivé au secondaire que j’ai le plus changé, en dehors de l’aspect puberté, bien sûr. J’ai passé cinq ans dans un programme enrichi avec plus de sciences, des mathématiques fortes et de l’anglais avancé. La Poly 1 m’a bien permis de m’adapter à la dynamique du secondaire très rapidement, mais je crois que c’est à la Poly 2 que je suis devenu ce qui ressemble le plus au moi d’aujourd’hui. Malgré ma baisse dans mes performances scolaires, c’est de là-bas que je garde pas mal de mes meilleurs souvenirs du secondaire. C’est lors de ma troisième année (sec. 3) que j’ai « boosté » mon activité sociale, qui s’est maintenue plus ou moins à ce niveau pendant les deux années suivantes, malgré la baisse dans mes performances académiques et ma présence régulière au laboratoire d’informatique. Certaines de mes amitiés de l’époque sont toujours maintenues aujourd’hui, malgré la distance, le travail et/ou l’étude intensive engendrée par le collège. Ma façon de penser, qui avant était plus comme celle d’un gamin qui va à ses cours pour ensuite avoir la paix chez lui, a évoluée pour devenir celle d’un jeune homme qui ne comprend pas totalement le monde qui l’entoure, mais en sait assez pour pouvoir en rire et garder le moral. Je reste un peu naïf de nature, mais comme je me dis parfois, être naïf, n’est-ce pas juste croire en la bonté des gens ?

Pardonnez-moi, je commence à m’égarer du sujet !

Pour conclure, une autre chose vraiment géniale, qui est sûrement ma différence préférée entre le primaire et le secondaire, est la diversité des enseignants au secondaire. Chaque cours avait son propre instructeur, avec sa propre manière d’enseigner. Certains mieux que d’autres, mais en y repensant, c’était plutôt captivant d’avoir un enseignant dans son élément : qui parle de ce qu’il ou elle aime, que cette passion ou cette énergie transparaisse dans sa voix, son attitude. Certains avaient aussi d’excellents trucs pour la matière, ce qui aidait à mieux comprendre ou se souvenir lors des examens. Je souhaite même à ma sœur de rencontrer certains de ces enseignants, et de voir de quelle façon ils/elles enseignent.

Voilà ! C’est tout pour cette semaine ! Merci à Nathalie Lemire pour son commentaire qui a inspiré cet article, et j’espère qu’il a répondu à ses questions ! Si vous avez certaines questions auxquelles je peux répondre, n’hésitez pas à les écrire dans les commentaires ! S’il est possible pour moi d’y répondre, ça me fera plaisir de le faire ! À la prochaine !

5 réponses
  1. Mélanie
    Mélanie dit :

    J’adore ta façon d’écrire. Et encore plus ta façon de te livrer! Merci. Chaque fois tu m’aides à voir plus clair. Avec ce texte en particulier tu me rends pleine d’espoir pour l’année prochaine!

    Répondre
  2. Nathalie lemire
    Nathalie lemire dit :

    Super Alexis! Oui, tu réponds très bien à mes questions. Contente que mon commentaire t’ait inspiré ce texte. C’était très intéressant de te lire et de connaître ton expérience sur le sujet 🙂

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *