Construire la différence

Lorsque quelque chose nous passionne et nous inspire, il devient alors facile de voguer à travers cette activité. Pour ma part, j’ai toujours eu un champ d’intérêt assez limité. Le sport m’intéresse et m’aide encore aujourd’hui à surpasser mes limites, la construction, tel que meubles, patio ou toutes autres choses reliées, la musique, à travers mes belles guitares. Mais depuis toujours, il y a quelque chose qui dort en moi et c’est de faire une différence auprès de gens, de par ce que je suis, leur dit ou leur démontre. Vous savez tous que j’ai créé Simplement Différent en février dernier. À ce moment, j’ai reçu comme un appel divin ou surréel. Trop souvent encore aujourd’hui, les gens qui m’entourent pensent que je ne leur porte pas intérêt du fait que je questionne peu leurs activités ou écoute et analyse dans ma tête sans porter de commentaires. Lors de mes prochaines conférences, je vais y aborder à l’occasion, ce que j’appelle le cerveau de course. Voici en bref ce que je veux dire par cette expression ; lors d’une conversation avec une personne, je suis en mesure de maintenir le fil avec celle-ci et d’analyser une autre situation en même temps, remarquer aussi des détails anodins mais imparfaits sur l’habillement de la personne ou sur le décor derrière. Donc mon cerveau analyse et calcule sans arrêt… 3,4 et même 5 choses à la fois. Cette situation m’aide beaucoup à avancer dans plein de choses mais porte aussi atteinte à certaines personnes qui ne comprennent pas ce que je vis. L’important pour moi est d’en prendre conscience et de m’améliorer constamment. Un autre sujet que j’aborderai en conférence est le bouclier, celui qui m’a caché pendant plus de 20 ans ; 20 ans pendant lesquelles je n’ai montré ma vulnérabilité et mon amour des autres que très rarement. Simplement Différent aura été et est chaque jour un tremplin incroyable pour avancer et construire. Mon fils Alexis, du haut de ses 18 ans, ne réalise pas l’ampleur de ce qui se passe sur le Web avec nos plateformes. Je me console en me disant que je bâtis un héritage qu’il découvrira à sa guise un peu plus tard. Faire la lumière sur la différence m’a permis d’atteindre des gens de partout sur la planète. J’ai encore en tête le message d’un grand père d’Algérie qui me criait détresse au sujet de son petit-fils Asperger, des messages comme ça, il y en a eu plusieurs et j’en suis très honoré. J’ai été témoin également de gestes concrets où des gens à partir de mon enseignement, de ma sensibilisation, ont agis directement auprès de personnes différentes. J’ai d’ailleurs remis dernièrement à une dame mon coup de pouce, coup de cœur de la semaine, honneur symbolique pour souligner la contribution d’une personne à l’avancement de la mission de Simplement Différent, que je remets chaque dimanche lors de mon live Facebook. Je vous explique ; imaginez une salle d’attente d’hôpital bondée de gens, il ne reste qu’une seule place pour s’asseoir, une dame d’un certain âge, colérique, refuse de s’y asseoir parce qu’un petit garçon autiste s’y trouve sur le siège d’à côté. La dame en question regarde la scène et décide d’intervenir. Voyons madame, vous pouvez vous asseoir, ce petit garçon est Simplement Différent ! La dame préféra quitter les lieux d’un air totalement déplaisant. La maman du petit garçon, les yeux dans l’eau, s’approcha pour remercier l’intervention de cette dame. Ce qui me touche dans cette anecdote ? Premièrement, que cette dame qui suit nos activités prenne la défense de ce petit être sans défense et aussi donna le support à sa maman. Deuxièmement ; de me rendre compte que les activités de Simplement Différent ont mis en lumière la différence auprès de cette personne qui est intervenue. Donc à travers cette dame, ces deux personnes ont reçu du soutien. Cela confirme Ma mission – Notre mission. Soyez assurés d’une chose, je ne suis qu’à l’aube de ce que je veux réaliser, je devrai continuer de sortir de ma zone de confort, continuer d’innover et de pousser, mais tout cela est tellement plus facile lorsqu’on réalise le bien que l’on fait à autrui sans même être sur place.

Je suis Simplement Différent, Vous êtes Simplement Différent.

4 réponses
  1. Nicole Urbain Bélair
    Nicole Urbain Bélair dit :

    Ce geste de cette dame est pour moi significatif. Tu dis souvent «marteler le message» Ce message n’est plus seulement dans notre tête, il est maintenant dans notre cœur, dans notre conscience. Ne lâche pas Éric, ne cesse pas de sensibiliser, d’expliquer, car ton travail ne fait pas qu’une simple différence, il apporte un éveil en nous et tout autour de nous. Bravo et merci d’être là!

    Répondre
  2. Isabelle
    Isabelle dit :

    Salut Éric!
    Quand je te lis, je trouve que tu as tout de même plusieurs centres d’intérêt.
    Quand tu mentionnes que des gens pensent que tu ne leur portes pas intérêt parce que tu ne les questionnes pas ou n’émets pas de commentaires sur ce qu’ils expriment, ça me rappelle une relation avec un homme qui avait le diagnostique asperger. Moi, supposément neurotypique, j’avais cette même impression avec lui. Je lui ai exprimé que pour moi, c’était important d’avoir un feed-back en relation pour me sentir moins seule et ne pas avoir l’impression de parler avec un mur. Ça peut être un petit feed-back qui me signalera qu’il a reçu mon message, qu’il m’a entendu, cela fait partie pour moi des bases d’une bonne communication. À mes yeux c’est important, j’en ai besoin. Eh bien oui, ça se pratique!

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *