« Poker face »

De ce que j’ai pu observer au cours de mon existence, c’est que beaucoup de personnes sont des boules d’émotions. Hyper expressives, certaines se feront remarquer plus que d’autres, d’une manière positive ou négative, rendu là, c’est du cas par cas. Moi, ça dépend de l’émotion et de son intensité, mais la plupart du temps, je suis tranquille et silencieux, avec un visage inexpressif; du coup certains proches, comme ma sœur, vont s’approcher et me demander si tout va bien parce que j’ai l’air déprimé ! Ce genre d’attitude peut affecter mon entourage, alors je parlerai cette semaine de mon expression faciale habituelle. Je sais, ça a l’air bizarre dit comme ça, mais il y a bel et bien quelque-chose à apprendre ici !

Oui, la plupart du temps, j’affiche ma poker face, comme j’ai déjà dit à la blague, mais cela ne veut pas nécessairement dire que je vais mal. Même que la majorité du temps, c’est juste que je suis calme et plutôt de bonne humeur. Avec ma sœur, qui s’inquiète parfois, cela peut créer des conversations telles que celle-ci :

-Alexis ? T’es-tu correct ?

-Oui oui, ça va.

-Pourquoi t’es fâché ?

– Je ne suis pas fâché, voyons !

-Sérieux, pourquoi ? Qu’est-ce qu’il y a ?

-Anne-Marie, arrête de me gosser ! Je suis correct !

C’est un exemple qui m’arrive plusieurs fois. Dans ce cas précis, ma sœur me croyait de mauvaise humeur, mais moi j’allais bien. Ce sont les questions répétées et insistantes qui ont fini par m’agacer. En y repensant, ça me fait bien rire, mais si l’un(e) de mes lecteurs/lectrices devait avoir déjà vécu ça chez lui/elle ou ailleurs, avec son/ses enfant(s) peut-être, il est possible que ce soit le même scénario. Alors essayez de ne pas créer le sentiment de frustration que vous croirez voir en la personne concernée.

Bien entendu, je ne suis pas en train de dire que c’est comme ça tout le temps, et de ne jamais vous inquiéter pour votre descendance, ou vos proches. Récemment, ma copine me trouvait silencieux et se faisait du souci pour moi; mon Dieu que je l’adore ! Je l’ai rassurée en lui expliquant plusieurs choses, dont le scénario décrit plus haut, et une autre situation. Celle-là, c’est le fait que je sois chez moi : quand je sors, j’interagis avec des amis, des proches, j’écoute de la musique, etc. À la maison, c’est très tranquille, et mon père m’a habitué à un climat plutôt silencieux et calme. Donc, je suis moins expressif avec ma copine quand nous sommes chez moi et en présence de mon père, que quand nous sommes chez elle, ailleurs, ou seuls.

Aussi, en tant qu’Asperger, j’ai eu des difficultés à reconnaître certaines expressions faciales, surtout quand j’étais plus jeune. Cela explique le fait que j’en emploie peu lorsque ce n’est pas absolument nécessaire.

Et voilà ! Je vous remercie d’avoir pris le temps de me lire une fois de plus ! J’espère que vous avez apprécié, auquel cas je vous invite à laisser un commentaire pour me le faire savoir. J’ai déjà répondu à une question posée dans un commentaire de mes textes, alors si vous en avez, n’hésitez pas ! Cela me fera plaisir d’y répondre, si je le puis !

5 réponses
  1. Mélanie
    Mélanie dit :

    J’ai le « ça va tu? »facile. Et ça irrite grandement ma douce moitié. J’ai le bonheur facile et ça transparaît sur mon visage. Danny est comme toi, il a le bonheur tranquille. Apprendre à respecter l’autre dans sa façon d’être en acceptant ces moments, c’est souvent difficile mais tellement important. Merci Alexis. Tu es un très bon professeur pour moi!

    Répondre
  2. Julie
    Julie dit :

    Bonjour Alexis, très intéressant. Pour travailler auprès d’enfants TSA c est un fait, on se doit d apprendre à connaître nos jeunes pour « deviner » leurs vrais émotions du moment. Merci

    Répondre
  3. Géraldine
    Géraldine dit :

    Merci Alexis pour ton récit que je trouve très instructif ! J’aime ta manière d’écrire et ton humour !!!
    J’ai une petite question : lorsque ta sœur ou qui que ce soit d’autre, te demande si ça va et que tu réponds : « oui tout est ok », faut-il comprendre qu’il est inutile de te reposer la question une deuxième, voire une troisième fois ? Je m’interroge car je souhaite savoir si tes réponses sont toujours totalement sincères ou si tu peux également répondre que tout va bien, même si ce n’est pas le cas. Ce que je veux dire, c’est que toi tu as ta « poker face », ton entourage s’inquiète, tu n’aimes pas qu’on te pose plusieurs fois la même question concernant ton état moral, ce que je comprends parfaitement, de ce fait peut-on considérer que ta réponse est vraie (que tu ne caches pas une tristesse) dès ta première réponse et donc être sûr que tu vas bien et donc arrêter de te harceler avec des questions ? J’espère que ma question ne te paraît pas étrange !!! Merci !

    Répondre
    • Alexis
      Alexis dit :

      Bonjour Géraldine! Très bonne question, pas étrange du tout 😉
      Je ne dit pas que tout va toujours bien, il arrive que je manque de conviction, avec raisons, et qu’effectivement, je ne me sente pas bien dans ma peau pour une raison ou une autre. Dans ce cas-là, souvent, je vais m’ouvrir à la personne, mais d’autres fois quand ce n’est rien de très gros, ou juste de la fatigue, je réponds à la personne de ne pas s’inquiéter. On a tous des moments moins bons que d’autres, mais c’est ce qui nous permets de mieux apprécier les petits bonheurs de la vie!

      Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *