Bonjour mes amis(es), Simplement Différent avance à grands pas, votre intérêt est indéniable et je vous en remercie de tout cœur. Je reçois de plus en plus de messages de parents qui ont besoin d’aide et de réconfort et cela me touche au plus haut point.

Il est maintenant temps de tracer les grandes lignes du syndrome d’Asperger. Alors voici, selon notre vécu, les points saillants du syndrome. Il est bien sûr que celui-ci inclut bien d’autres caractéristiques mais celles décrites ici nous touchent plus particulièrement.

Pour débuter, il serait bon de savoir que le syndrome d’Asperger est un trouble neurologique du spectre autistique (TSA) qui fait partie des troubles envahissants du développement et qui touche le cerveau. Quatre à cinq fois plus de garçons sont exposés que les filles. Les causes de cette différence restent inexpliquées, il faut savoir que le facteur génétique (hérédité) est très souvent mis en avant.

Une mauvaise transmission entre la réception et le traitement des informations au niveau du cerveau reste un point saillant du syndrome d’Asperger. Ces points de marque entraînent une perception différente du monde qui entoure la personne Asperger, et des anomalies et difficultés dans les interactions entre personnes.

Difficultés à communiquer, à établir des rapports sociaux, à supporter le bruit ou un environnement très stimulant. On observe souvent que le syndrome Gilles de la Tourette est associé à l’Asperger, maladresse dans les mouvements et une gestion du temps inadéquate ou même inexistante. Les personnes atteintes ont de grandes difficultés à percevoir et comprendre l’abstraction et les émotions des autres.

 

Difficultés de se faire des amis ; Il est possible de penser que la personne Asperger n’ait qu’une ou deux personnes avec qui il entretiendra une amitié réelle. En bas âge, l’on remarque beaucoup que l’enfant prend un contact éphémère avec ses compères et se retire très vite dans sa bulle. Dans notre cas, je n’ai vu l’apparition d’un cercle d’amis pour mon fils que vers l’âge de 17 ans. L’apparition des réseaux sociaux aide grandement au contact social, l’Asperger n’ayant pas à gérer le contact humain avec l’autre personne, il devient très habile dans ses mots à créer des liens et montrer ses forces.

 

Incapacité d’empathie ; comme la gestion des émotions est une choses complexe pour l’Asperger, il devient normal de penser que celui-ci n’aura pas ou peu de compassion envers les personnes qui l’entourent lorsque ceux-ci traverseront des situations difficiles. Un exemple flagrant me vient en tête à ce sujet ; un jour où nous étions au camping et j’étais grimpé sur l’aile arrière de mon camion, d’un faux mouvement, je me suis ramassé sur le dos par terre, le souffle coupé et mal en point, Alexis qui avait environ 10 ans à cette époque, était tout près et avait vu toute la scène. Il est d’ailleurs resté de glace sans dire un mot et me regardait sans broncher.

 

Contact visuel et regard fuyant; que dire de plus ? Dans bien des cas, la personne Asperger va regarder le plancher ou un peu partout en discutant avec vous. Il prendra un certain temps pour créer une zone de confort et bien souvent ce trait persiste sur des années. J’ai pu remarquer que l’ignorance des gens sur ce point entraîne de leur part de fausses croyances telles que la personne est désintéressée et ne m’écoute pas, semble intimidée.

Intérêts restreints; la personne Asperger aura certes des champs d’intérêt démesurés et connaîtra les moindres détails de ceux-ci. En contrepartie, il sera très difficile d’intéresser celle-ci à de nouveaux intérêts.

4 réponses
  1. Géraldine
    Géraldine dit :

    Merci Eric, cet article est particulièrement intéressant, il nous permet d’en savoir plus sur ce syndrome ! J’ai hâte de lire tous les beaux textes et articles qu’Alexis et toi allez nous partager !
    Lorsque tu nous racontes des anecdotes vécues c’est vraiment le petit plus passionnant qui nous permet de mieux comprendre !!! Merci pour tout ce beau et nécessaire travail que vous effectuez ensemble ! Nous avons hâte de lire le ressenti d’Anne-Marie également !
    Bonne continuation et beau succès sur votre chemin de l’entraide !!!

    Répondre
  2. Lara Gaillard
    Lara Gaillard dit :

    Merci Eric de cet excellent article pour expliquer simplement et de l’intérieur ce qu’est ce syndrome !!! Merci à toi et à Alexis de votre superbe message pour ne plus faire des différences un handicap mais bien une singularité et une richesse humaine qui vont aider de très nombreuses personnes. Je suis votre plus grande fan !!

    Répondre
  3. Sandrine
    Sandrine dit :

    Merci Éric du partage de ton vécu, cela demande du courage car c’est s’exposer aux regards des autres. Cela n’a pas du non plus être toujours facile pour toi dans des situations difficiles où tu aurais aimé comme tout un chacun avoir de l’aide et du réconfort de faire face pour gérer cette différence. Tu es courageux et ton exemple dans ton entreprise d’aujourd’hui doit expliquer les 100 000 vues. Tout le monde est à même de percevoir ce qui t’anime et les magnifiques sentiments qui s’en dégagent.
    Merci à vous deux de vous exposer ainsi pour faire exister de plein droit cette différence

    Répondre

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *